Le reportage (France 2, le13h15) sur l’infiltration mafieuse en France

Le reportage (France 2, le13h15) sur l'infiltration mafieuse en France

Retrouvez la totalité du reportage de France 2, le 13h15 diffusé pour la première fois le samedi 12 mai 2012, sur la mafia calabraise en cliquant 13h15 (youtube) ou juste les 7 minutes sur la France en cliquant sur Menton (images réalisé grâce aux réseaux Anticor à Menton 06). Au mois ...

Lire la suite

Un deuxième élu assassiné en Corse

Un deuxième élu assassiné en Corse

Marie-Jeanne Bozzi, 55 ans, maire de Grossetto-Prugna de 2001 à 2008, a été abattue de 8 balles de 9 mm à Porticcio par deux hommes à moto. C'est le deuxième élu assassiné en Corse cette année et déjà 15 morts dus aux phénomènes du crime organisé (cf. Double assassinat en ...

Lire la suite

Corse : si c'est de la mafia, il faut des outils antimafias

FLARE France : réseau de la société civile contre le crime organisé  Contre la "mafia" en Corse : des outils Antimafias! Après le premier ministre en 2012 (cf. C’dans l’air sur la Corse), le ministre de l'intérieur en 2013, parle de "mafia en Corse" mais comment lutter contre la mafia sans lois ...

Lire la suite

Grand réseau de blanchiment en France

Grand réseau de blanchiment en France

… Les policiers l’appellent « l’Indien ». Dans son modeste appartement de Tremblay-en-France, ce chômeur de 32 ans originaire du Tamil Nadu vivait chichement depuis des années, ne se déplaçant qu’en métro ou dans une voiture hors d’âge. Derrière sa routine discrète de bon père de famille, Sayed, à la ...

Lire la suite

Trafic de déchets en France

Trafic de déchets en France

Au mois de mars 2014, douze personnes ont été placés en garde à vue en région parisienne dans une affaire d'extorsion de fonds et de dépôt illégal de déchets. Parmi elles figurent Jean-Claude Hornec et son fils Loune, deux membres d'une famille dont certains sont considérés comme les parrains de ...

Lire la suite

Simonetta Greggio in Paris

MeetUpParis
la Maison de l’Italie et mafias.fr présentent :

Les Nouveaux Monstres 1978-2014
Présentation du dernier livre de
Simonetta Greggio

Paris, le 6 Mai 2015, 19h00

Maison de l’Italie
Cité Universitaire de Paris
7A rue Boulevard Jourdan, 75014 PARIS
(RER B – Cité Universitaire)

Fabrice Rizzoli de FLARE présentera le rencontre

Dans « Les nouveaux monstres », paru en septembre 2014 chez Stock, Simonetta Greggio enquête sur l’Italie des trois dernières décennies. Un roman de la construction du pouvoir et de la collusion de l’Etat et de la mafia.

Infos et Streaming :

Les Nouveaux Monstres 1978-2014 – Simonetta Greggio

Wednesday, May 6, 2015, 7:00 PM

Maison de l’Italie – Cité Universitaire de Paris
7A rue Boulevard Jourdan, 75014 Paris, FR

1 Metapperi Ingrillati Attending

Les Nouveaux Monstres[masked]Présentation du dernier livre deSimonetta GreggioParis, le 6 Mai 2015, 19h00Maison de l’ItalieCité Universitaire de Paris7A rue Boulevard Jourdan, 75014 PARIS(RER B – Cité Universitaire)Fabrice Rizzoli de FLARE présentera le rencontreDans « Les nouveaux monstres », paru en septembre 2014 chez Stock, Simo­n…

Check out this Meetup →

Mafias.fr sur M6 : la cocaïne sur le Costa Concordia

Crim’HALT sur M6

Journée d’étude terrorisme

LE TERRORISME, ARME POLITIQUE ?
Colloque au Palais Bourbon – salle Colbert
126 rue de l’Université – 75007 Paris
Lundi 13 avril 2015
Sous le haut patronage de Guy-Michel CHAUVEAU, Député de la Sarthe
9h : Accueil


9h15 : Ouverture du colloque par Alain RICHARD, sénateur du Val d’Oise, maire de Saint-Ouen l’Aumone, ancien ministre de la Défense.
10h-13h : La menace terroriste sur les démocraties. Président de séance : Yves BOYER, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique, professeur à l’Ecole polytechnique.
– Parcours historique et anthropologique du terrorisme musulman, Olivier HANNE, agrégé et docteur en histoire, chercheur associé à l’université d’Aix-Marseille et professeur associé à Saint-Cyr Coëtquidan.
– Le terrorisme (irhab) tel qu’il est présenté par DAECH : aperçu des sources internes, Mathieu GUIDERE, professeur des universités et agrégé d’arabe.
– L’islam politique des Frères musulmans, Jean MAHER, président de l’Organisation franco-égyptienne des Droits de l’Homme.
– Le terrorisme islamiste, terrorisme religieux ou terrorisme d’Etat ? Ali RASTBEEN, président de l’Académie de géopolitique de Paris.
– Le terrorisme islamique radical en France, une perspective historique, Jean-François DAGUZAN, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique.
– Le terrorisme : menace durable et combat de long terme, Eduardo RIHAN-CYPEL, député de Seine et Marne, secrétaire national à la Défense du Parti socialiste.
13h – 15h : déjeuner au Restaurant de l’Assemblée
15h – 18h : La contre-attaque Président de séance : Charles BONAPARTE, écrivain, chef d’entreprise, administrateur de DÉMOCRATIES.
– le terrorisme mafieux dans la crise du système politique italien : analyse et actualité, Fabrice RIZZOLI, chercheur. Président de Crim’HALT
– Le terrorisme musulman vu de Russie, Philippe MIGAULT, directeur de recherche à l’Institut des relations Internationales et stratégiques.
– Terrorisme, problème de valeurs et relations Occident – Russie, Sergey FEDOROV, docteur en sciences
politiques, directeur de recherche du Centre d’études françaises de l’Institut de l’Europe (Académie des sciences de Russie).
– La politique française de contre-radicalisation, Pierre CONESA, ancien secrétaire général du gouvernement, auteur de « La fabrication de l’ennemi » aux éditions R. Laffont.
– Jihad, terrorisme, etc. : fantasmes, fautes et faits, Xavier RAUFER, directeur des études – département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines, Université de Paris II.
– La lutte antiterroriste et la guerre de l’information, Christian HARBULOT, directeur de l’Ecole de guerre économique.
18h : Conclusion : Général (2S) Henri PARIS, président de DÉMOCRATIES

Soirée « Razzia sur la riviera : razzia sur la France? »

Soirée débat

« Razzia sur la riviera : razzia sur la France?« 

Mercredi 15 avril 2015

20h30

Avec Hélène Constanty journaliste membre d’Anticor
Avec Céline Cael qui présentera ses travaux :
La transparence financière des élus
Au Paris Nord Café,
17 rue de Dunkerque

75010 Paris Métro gare du Nord

Salon au 1er étage
Consommation obligatoire et repas facultatif
Crim’HALT comme Alternative : les biens des criminels professionnels doivent être redistribués à la société civile
Anticor, pour l’éthique en politique

Conférence : la société civile contre l’esprit de criminalité

Lundi 23 mars 20h-22h30
Entrée libre
Maison de l’Amérique Latine
217 Boulevard Saint-Germain, 75007 Paris

La société civile face à l’esprit de la criminalité

Les associations :

Crim’HALT comme Alternative : les biens des criminels professionnels doivent être redistribués à la société civile

IFRAV, association pour la citoyenneté contre les violences Démocratie et Justice, créateur du prix Falcone

Anticor, pour l’éthique en politique

Libera, la société civile contre les mafias

vous invitent à une conférence-débat sur le rôle la société civile contre l’esprit de criminalité

Intervenants :

– « Du crime organisé au terrorisme : sociologie de la violence extrême »
Geoff Dean, professeur et directeur de l’école de « criminologie et justice » à l’université de Griffith (Brisbane Australie)

– « De l’esprit de la corruption »
Eric Alt, vice-président d’Anticor et membre du syndicat de la magistrature

– « Lutter contre la corruption : à la conquête d’un nouveau pouvoir citoyen »
Séverine Tessier, présidente d’Anticor

– « Face à la violence de la corruption : de victime à lanceur d’alerte »
Patrick Malick, lanceur d’alerte

– « Libera : 20 ans d’antimafia sociale en Italie : bilan et perspectives »
Silvia Caccia, présidente de Libera France

En présence de

Jean François Gayraud, prix démocratie « Falcone 2014″

Modération
Fabrice Rizzoli, président de Crim’HALT
et prix droits de l’Homme « Falcone 2014″

Pour un « 21 mars journée mondiale des victimes du crime organisé »
Anticor/LCI : journée mondiale contre la… par ANTICOR-TV

 

Un livre contre la corruption

Lutter contre la corruption :

à la conquête d’un nouveau pouvoir citoyen

Séverine Tessier

En 2011, l’association anti-corruption, Anticor, créée par Séverine Tessier, se porte partie civile dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Jacques Chirac est condamné pour détournement de fonds publics. Pour la première fois une peine de prison avec sursis est prononcée à l’encontre d’un président de la République !

Afin de faire entendre la voix citoyenne, Anticor et ses membres multiplient les actions : dépôts de plainte, création de chartes anti cumul des mandats, remise de prix éthiques, campagnes de soutien aux lanceurs d’alerte, etc. Autant de dispositifs pour dénoncer la corruption et réhabiliter l’honnêteté en politique.

Dans Lutter contre la corruption, Séverine Tessier démonte les tenants et aboutissants de la corruption en France. Puis, elle propose, grâce à des exemples précis, des solutions et des méthodes concrètes pour combattre la corruption, ce fléau grandissant de la société française.

Un manifeste clair, stimulant et concret qui permet aux citoyens de retrouver leur place dans la société et de conquérir un nouveau

Il reste à démontrer le lien entre la corruption et le crime organisé :

Anticor/LCI : journée mondiale contre la… par ANTICOR-TV
Anticor/LCI : journée mondiale contre la… par ANTICOR-TV

Journée de la femme 2015 : le courage de « coopérer » avec la justice

Voir "femme et mafia" dans le Petit dictionnaire énervé de la mafia

« Femmes d’honneur »

L’Etat italien protègent environ 600 collaborateurs de justice ; des mafieux qui ont abandonné la mafia (cf. Collaborer avec la justice : le choix de vivre). Mais que font les femmes (épouse du mafieux repenti ou femme  impliquée dans les activités mafieuses)?

Le mafieux qui ressent le besoin de rompre avec sa vie de criminel professionnel informe en tout premier lieu son épouse (et non pas son avocat qui risque de faire circuler l’info… si vous voyez ce que cela veut dire pour la profession en question). Avant de pactiser avec le juge, le mari-mafieux recherche l’accord de son épouse. Certaine d’entre elles acquiescent, d’autres incitent leur époux à rester dans le clan. Dans  tous les cas, leur attitude est décisive.

Une femme qui partage la décision de son mari « repenti » lui donne toutes les chances de « tenir bon » surtout si il y a des enfants dans le couple. En effet, collaborer se révèle difficile car il s’agit de changer de vie et d’identité au propre comme au figuré. Le mafieux qui trahit l’omertà n’est plus un homme car garder le silence est synonyme de virilité dans la mafia. Comparé à la femme qui ne peut s’empêcher de parler (d’après les stéréotypes), le mafieux lui sait se taire! En embrassant l’état de droit, l’ex mafieux devient un « infâme». L’épouse peut alors redonner confiance au mari et au père. Si la femme persuade les enfants que « papa » a fait le bon choix, elle restaure le rôle paternel de ce dernier (cf.Joyeux Noël). Le mafieux devenu citoyen vit alors cette transformation non comme une humiliation mais comme une possibilité de changement.

Les femmes accompagnent le choix de leur mari par amour ou par devoir et payent souvent cher ce changement de vie : angoisse et dépression sont le lot quotidien de ses femmes qui ne gagnent pas en émancipation : la subordination qui prévalait avant la collaboration demeure.

Les femmes impliqués (cf. Pas de femme, pas de mafia) dans les activités criminelles collaborent avec la justice soit afin de se venger du clan qui a fait tuer leur mari ou leur enfant mais aussi pour s’émanciper. (cf. La Sicilienne rebelle). On comprend facilement que pour d’autres femmes, collaborer avec la justice soit un vraie occasion de changer de vie, de se soustraire à l’oppression mafieuse. C’est grâce à collaboration de la fille Serraino que la justice a démantelé le clan du même nom. Plus important, sa collaboration a « sauvé » deux enfants promis à une carrière criminelle (cf.De la mafia calabraise, de la mémoire et des femmes).

On aime à répandre l’idée que les femmes ont désormais, dans la mafia, des postes à responsabilité et  on  aime y voir le symbole d’une nouvelle égalité homme-femme. Or, c’est davantage dans la sortie de la femme  de l’univers mafieux qu’il faut chercher un parallèle à l’émancipation moderne des femmes.

Mafias.fr à Fribourg

Après avoir débattu avec de jeunes lycéens, nous avons vu une pièce de théâtre Avé Maria très réussie. Puis, en partenariat avec le Théâtre Nuithonie et le site d’information SEPT.Info, Payot Libraire organisait une soirée exceptionnelle sur le thème « Le crime organisé et vous ? »

Loin d’être réservé aux bas-fonds, comment le crime organisé s’infiltre-t-il dans le quotidien ? Quels en sont les effets et les conséquences ?

Un sommet mafieux filmé : « de l’impuissance de la justice suisse »

La radio suisse donne la parole au spécialiste français de la negociation « Etat-mafia »

L’avocate suisse et l’absence d’impunité en Italie

Et que faire pour lutter contre cette généralisation ? Pour en débattre, trois invités : Nicolas Giannakopoulos, spécialiste reconnu internationalement dans le domaine des organisations criminelles, Fabrice Rizzoli, politologue, enseignant, chercheur, auteur spécialiste du sujet, et Domenico Carli, auteur de la trilogie Chroniques adriatiques. Ils aborderont la question du lien qui peut exister entre le crime organisé et notre vie quotidienne en y apportant un éclairage sociologique, économique et artistique.

Le débat fut animé par Fabrizio Calvi, journaliste de SEPT.Info et spécialiste de la mafia.

Suisse

Soirée Anticor des prix « Ethique » contre « casseroles »

La vidéo de la soirée en cliquant sur les liens suivants :
soiree_anticor_2015 par ANTICOR-TV

En France, la corruption est institutionnalisée mais il y a des solutions

Anticor, l’association contre la corruption vous invite

Samedi 31 janvier 2015

20h

Salle Pierre Nicole, 270 rue Saint Jacques 75005 Paris (métro Luxembourg et prendre la sortie « Rue de l’Abbé de l’Épée »)

Soirée des prix « Éthique » et « casseroles »

Prix précédents, 2006, 2011, 2012

Entrée libre pour les amis de la transparence et de l’éthique

En présence des nommés et des lauréats :

Elise Lucet, journaliste à France 2 et l’équipe de Cash investigation (journalisme d’enquête contre corruption)

Fabrice Arfi, journaliste à Médiapart (AffaireS)

Stéphanie Gibaud, lanceuse d’alerte (affaire UBS)

Patrick Malick, lanceur d’alerte (marchés publics)

Emile-Roger Lombertie, maire de Limoges, (signataire de la charte éthique Anticor municipales 2014)

Et bien d’autres invités :

L’Argent, le Sang et la Démocratie… par Telerama_BA

Pour tous renseignements : permanent[@]anticor.fr

Un super autorité administrative contre la corruption… et donc contre la mafia…

« Nommé il y a six mois par Matteo Renzi, Raffaele Cantone est à la tête de l’administration anti-corruption italienne (ANAC). Avec un budget de 600 millions d’euro, il veut démanteler les réseaux mafieux qui gangrènent son pays, mais aussi changer les mentalités des habitants.« 

Ce reportage de Yaël Goujon comporte deux arguments très bien traités.

- Il s’agit d’une autorité administrative. Souvenez vous du rôle important du droit administrative pour lutter contre le crime organisé. Par exemple, la confiscation préventive ou sans condamnation pénale du propriétaire est de régime administratif en Italie. Elle est d’une efficacité redoutable et redoutée des mafieux.(cf. Ce n’est pas parce que la mafia existe toujours qu’il faut douter des moyens antimafias italiens).

Son rôle de cette autorité administrative anti-corruption : assainir les marchés publics! Donc lutter contre la « bourgeoise mafieuse » :)

- La lutte contre la corruption comme un phénomène culturel. Le magistrat italien qui vient de l’Antimafia est très clair : des lois techniques ne remplaceront pas les changements de mentalité.

Il est bien dommage que ni l’Italie ni la France n’est prévue l’utilisation sociale des biens confisqués aux corrompus. Une pétition d’un million de signatures a pourtant été menée en 2011 (cf. Pétition pour la réutilisation des biens confisqués aux corrompus)

La maison de Cahuzac en Corse doit devenir une école hôtelière:)

Faire un don
Search
OGC
Petit dico énervé de la mafia
Mafia (en italien)
Observatoire Géopolitique Criminalités
Site sur la criminalité
Petit dictionnaire énervé de la mafia
Petit dico énervé de la mafia