Bourgeoisie agromafieuse

rizzoli mafia antimafiaLe 14 mai 2014, la police italienne a procédé à l’arrestation, pour la seconde fois, de Giuseppe Mandara, 68 ans, dirigeant d’une des plus grandes entreprises de production de mozzarella d’Italie (cf.Agromafia : la France pionnière). L’homme d’affaires avait déjà été arrêté en juillet 2012 pour ses liens avec le clan La Torre et pour tromperie sur la qualité des produits. Les charges avaient été abandonnées mais les forces de l’ordre bénéficient de nouvelles preuves, basées sur des témoignages et des écoutes téléphoniques. Il s’agit d’une arrestation dans la « Bourgeoisie mafieuse » (définition)

La magistrature indépendante italienne accuse Mandara d’association de malfaiteurs, de blanchiment et d’obstruction à la justice. Basé à Mondragone dans la province de Caserte (région de Naples), aurait reçu, des 1983, le soutien du clan La Torre de la Camorra (cf.Les clans de la Camorra en recomposition). Le clan aurait apporté du cash et éliminé la  concurrence. Giuseppe Mandara est aussi accusé d’avoir fait obstruction lors de l’enquête sur l’assassinat en 1990 d’Antonio Nugnes, député-maire de Mondragone actif dans l’industrie agroalimentaire (cf.Agromafia : Le Monde diplomatique). Le corps de Nugnes fut retrouvé en 2003, suite aux déclarations du boss Augusto La Torre, devenu collaborateur de justice (cf. France 24 : Pas de coopértateurs de justice : pas d’Antimafia)

Share

Laisser un commentaire

*
La mafia de A à Z
Recevez chez vous le livre dédicacé : "la mafia de A à Z" contre 18 euros en cliquant sur le lien suivant
PayPal Logo
Search
Mafia (en italien)
Observatoire Géopolitique Criminalités