Arrestations anti-mafia massives dans la province de Palerme le 16 mars

See original image

Les photos des prévenus

Dans la nuit du 15 au 16 mars, le Ros (Groupe d’opérations spéciales) et la brigade de carabiniers de Monreale ont procédé à l’arrestation de 62 cadres de la « nouvelle » Cosa nostra dans la province de Palerme, en Sicile. Parmi les prévenus figurent tout particulièrement Mario Marchese et Gregorio Agrigento, deux « parrains » octogénaires rivaux fidèles de Toto Riina dans les années 1980 maintenant à la tête de la Cosa nostra  dans la province, ou encore Alfredo Giordano, directeur de la salle du théâtre Massimo de Palerme.

Bien que ce dernier n’affirme entretenir que des relations d’amitié de longue date avec les autres prévenus, cette opération met l’accent sur une réalité toujours bien présente : celle d’une bourgeoisie mafieuse qui conditionne le tissu commercial et entrepreneurial sicilien, et force un consensus social par le biais d’investissements dans l’économie locale, du racket, et de la menace.

A l’issue de cette opération, les autorités ont saisi des terrains et locaux commerciaux détenus par la famille mafieuse des Pullarà, l’entreprise Di Marco Marmi appartenant à Francesco di Marco, ou encore quatre entreprises de bâtiment dont la valeur atteint 600 mille Euros.


 En août 2015, les autorités avaient déjà arrêté 11 personnes qui avaient l’habitude de communiquer avec Matteo Denaro, le chef de la Cosa nostra.

Share

Laisser un commentaire

*
La mafia de A à Z
Recevez chez vous le livre dédicacé : "la mafia de A à Z" contre 18 euros en cliquant sur le lien suivant
PayPal Logo
Search
Mafia (en italien)
Observatoire Géopolitique Criminalités