Archive pour la catégorie ‘Camorra, mafia napolitaine’

Arrestations en série dans le Sud de l’Italie

Voir Antimafia dans le Petit dictionnaire énervé de la mafia... et de l'antimafia

Vaste opération antmafia

Vingt-neuf membres de la mafia calabraise, la ‘Ndrangheta, et de la Sacra Corona Unita, de la région des Pouilles ont été arrêtés par la police italienne. Il sont suspectés d’être au coeur d’un vaste trafic de cocaïne. Cette opération fait partie d’un vaste plan anti-drogue baptisée, « Révolution », visant à affaiblir les différentes mafias dans tout le pays.

Arrestation dans un bunker

Le 6 octobre 2012, la police a retrouvé Massimo De Caterino dans un bunker à l’arrière d’une salle d’eau dans une maison à Francolise, à 55 kilomètres au Nord de Naples. Il était armé et avait 10.000 euros en sa possession. La police était à sa rechercher depuis mars 2010. Les Casalesi forment un cartel de plusieurs familles au sein de la Camorra, la mafia napolitaine.

Gomorra au gouvernement ?

La bourgeoisie mafieuse des Casalesi mise à mal

Le premier « cadavre exquis » des « ecomafias »

E pericoloso bagnarsi :)

è pericoloso sporgersi mafia

Il est dangereux de se pencher

A tout ceux qui ont fait l’Italie en train : é pericoloso sporgersi :)

Il est 16h30 sur le littoral romain. Gaetano Marino, 48 ans dit Moncherino, (« le mancho » car infirme des deux mains après avoir posé une bombe dans la villa d’un clan adverse)) se baigne dans la mer sur le littoral romain… On  l’appelle au téléphone… Il sort de l’eau et se dirige vers la sortie de la plage quand deux sicaires tirent 15 projectiles à bout touchant.

marino mafia

Violence programmée à la plage

Gaetano Marino est un boss des « sécessionnistes » (ou les Espagnoles qu’on voit dans le reportage Brigade des stups de Naples). Les sécessionnistes ont gagné une guerre interne au cartel de Scampia – Secondigliano (cf.Leçon de légalité par un collégien et un handicapé mental) contre les Di Lauro.ant. Puis ils se s’enfuient. La vicitime avait fait parlé d’elle quand sa fille avait chanté une chanson en son honneur sur un plateau télévisé (photo en bas). L’opération de consensus social via la télé serait passée inaperçu sans la dénonciation de Roberto Saviano sur Facebook.

boss mafia plage

Gaetano Marino

C’est le deuxième acte de violence programmée à la plage cette année (cf. Violence programmée sur la plage… devant ses enfants et sa femme…)





 

TV5 monde : 7 jours sur la planète

TV5 mondeLe samedi 16 juin, l’émission 7 jours sur la planète (TV5 Monde), un magazine d’info qui revient sur des faits marquants de l’actualité Internationale faisait un focus sur la réalité de la Camorra après avoir diffusé un reportage sur la « descolarisation » des enfants à Naples.

L’émission n’est plus disponible mais l’intervention de l’invité auteur du Petit Dictionnaire Énervé de la mafia été isolée.

Enjoy :

 

Brigade des stups de Naples : la vidéo

arole GaeslerL’émission « le monde en face » du 21 février sur France 5, était consacrée à la brigade ant-narcotique de Naples. 
Une poignée de flics a déclaré la guerre à la Comorra. Leur mission : démanteler le trafic de drogue dans la région.
Invités sur le plateau Mario Vaudano et Fabrice Rizzoli.
Mario Vaudano, magistrat italien, soutien que des Officiers de Police Judiciaire (volontaires) sous la responsabilité (notation-carrière) d’un procureur indépendant (càd dire nommé par le Conseil Supérieur de la Magistrature et non par le Conseil des ministres comme en France, cf.l’impossible justice contre les puissants) seraient plus efficaces pour lutter contre le crime organisé.
Ben oui, si le policier est noté par le magistrat, il ne peut pas refuser de perquisitionner le domicile du maire de Paris (cf. Article )…

Cosca del Sol 3. Espagne porte avion de la drogue en Europe

La « cosca » est le nom donné à une famille mafieuse sicilienne. (voir DICO). Le mot cosca est souvent utilisé par extension pour désigner les familles mafieuses calabraises et napolitaines. Une nouvelle cosca est née en Espagne : la cosca del Sole :-)


espagne carte mafiaAu mois de février 2012, La Direction des Enquêtes de Naples a par le biais des Carabiniers de Naples arrêté 23 personnes dans l’Hinterland Nord de Naples mais aussi en Espagne collaboration avec la Guardia Civil. Les enquêteurs ont mis a jour les nouvelles stratégie des clans Polverino et Nuvoletta. Installés en Espagne, ils étaient en relations avec les fournisseurs maghrébins et des passeurs polonais (cf Voir Xeno ans le petit DICO). 

« Le  5 mai 2011, les carabiniers avaient saisi en Italie pour un milliard d’euros de biens appartenant au clan Polverino dans le cadre d’une enquête qui avait conduit à l’arrestation de 39 personnes, dont deux militants du parti de Silvio Berlusconi. 20 Minutes

L’Espagne est  lieu de repli, une terre de blanchiment, et un porte-avion de la drogue en Europe.

Toxic Europe : le journalisme qu’il vous faut

mafia rizzoli

Le doc qui tue

«Toxique Europe» c’est Biutiful cauntri (documentaire sur le trafic de déchets dans la région de Naples) mais à l’échelle de l’Europe. 27 min pour montrer les quantités, les mécanismes et le flux du traitement illégal de déchets dangereux (cf. « l’Italie, ses déchets, son béton, ses mafias ». Le trafic de déchets est l’une des écomafias qui, depuis 20 ans, est l’une des principales sources de profits des mafias. Il se répand actuellement, suivant la mode économie mondialisée, à tout le reste de l’Europe. L’enquête soutient qu’une combinaison de phénomènes ont contribué à cette expansion : recherche de nouveaux clients, nouvelles routes et nouvelles décharges illégales font que des tonnes de déchets dangereux se déplacent sans contrôle adéquat.

Toxic Europe co-produit par le www.dailyblog.it (journal en en ligne) et l’Associazione di Giornalismo Investigativo a été sélectionnés par FLARE, par l’associazione Ilaria Alpi et Novaïa Gazeta avant de gagner le « Best International Award criminalité organisée rapport de 2011″ (cf. FLARE et le Prix du Journalisme Ilaria Alpi)

Vous pouvez maintenant voir la version italienne sur le net ICI. Il existe une verison anglaise à commercialiser. Une version française serait souhaitable :-)

Voici la version anglaise

Les auteurs :
Cecilia anesiCecilia Anesi, qui a étudié le journalisme à la City University de Londres, et Giulio Rubino, qui a étudié le journalisme à l’Université La Sapienza, appartiennent à l’équipe dewww.wasteemergency.com, une plateforme web pour le documentaire « Le régimed’urgence» et des nouvelles rapports et demandes écrites sur les questions de Campanie »urgence des déchets connexes. Ils ont tous deux écrit pour un certain nombre de journaux italiens et britanniques. Delphine Reuter rapports sur l’environnement et des affaires européennes à Bruxelles. Elle est diplômée de l’IHECS à Bruxelles et a étudié le journalisme d’investigation à l’Université Columbia à New York.

TOXIC EUROPE from Toxic Europe on Vimeo.

La bourgeoisie mafieuse des Casalesi mise à mal

Cette semaine, les forces antimafias ont arrêté Michele Zagaria le dernier grand parrain des Casalesi, un cartel de clans de la mafia napolitaine (cf. bunker et consensus social). L’interview de Roberto Saviano, auteur du livre Gomorra, est intéressante car il se concentre sur les complictés qui permettent à la mafia de perdurer. Il cite notamment le policitien Nicola Cosentino (cf. Gomorra au gouvernement?). Voici son interview traduite en français : EURONEWS.

Roberto Saviano a tout à faite raison mais il aurait pu rendre à César… :-) en citant le concept de la bourgeoisie mafieuse d’Umberto Santino du Centre Impastato) et même évoquer les rencontres entre les Casalesi et Pietro Lunardi : ministre des travaux publics du dernier gouvernement Berlusconi.

Définition de la bourgeoisie mafieuse à retrouver dans le Petit dictionnaire énervé de la mafia :

« Le système relationnel mafieux est composé de rapports de parenté, d’amitié, d’intérêt, de contiguïté et de complicité. Ce réseau s’affirme dans des conditions de développement comme de sous-développement économique. Ces relations composent un corps social hiérarchiquement organisé. Les catégories sociales les plus pauvres représentent le bassin de recrutement de la main-d’œuvre pour les mafias. Les sommets de l’organisation mafieuse sont capables de sceller un pacte scélérat avec les plus hautes sphères du pouvoir politique et économique, la haute société». Le tout forme un corps social, un club « privé », que le sociologue Umberto Santino qualifie de « bourgeoisie mafieuse ». in  Dalla mafia alle mafie. Scienze sociali e crimine organizzato, Rubbettino, Soveria Mannelli 2006.

La vidéo de Roberto Saviano en français :

Arrestation de Zagaria : bunker et consensus social

Le 7 décembre 2011, la police a arrêté Michele Zagaria, un des derniers parrains du clan des Casalesi, un cartel de clans de la mafia napolitaine (cf. Une victoire de l’Etat contre les Casalesi ). Il vivait à Casapesenna qui jouxte San Cipriano d’Aversa dans la province de Caserta sur la carte à gauche.

Les images de France 2 montrent la joies de citoyens, le bunker (cf. 1. « Dessine moi un bunker ») mais aussi une étrange interview d’un citoyen qui glorifie le clan. Cette scène illustre le consensus social dont bénficie les mafias (cf. Arrestation du « boss » Tegano et du consensus social ) : un des pouvoirs de la maifa (cf. Publication : la mafia vue par les sciences politique ou bientôt dans le petit dictionnaire énervé  :)

La vidéo en français :

 

Naples : les boss de la Camorra acclamé

Mafias.fr publishing adore les « récidivistes »

Guillaume Origoni remet ça (cf « La plage »)

L’article ci-dessous est une traduction/résumé du compte rendu de cette fête locale, paru dans « Il fatto quotidiano ». Mafias.fr a jugé bon de vous le faire partager car il illustre parfaitement le contrôle mafieux du territoire.

Fête des « Gigli »(Lys) dans le quartier Barra : les boss de la criminalité organisée arrivent à bord d’une Excalibur blanche dans une marée de ballons, de musique (the godfather version jazzy) et d’applaudissements. Par la suite les parrains invitent à une minute de silence pour « nos morts ». Les festivités se termineront par la bénédiction du prêtre (cf.Eglise et mafia)

C’est à 11 heures du matin que commence cette mémorable journée. La foule bat la mesure sur la musique du chef-d’œuvre de Francis Ford Coppola qui relate la saga des Corléonais. La marée humaine se fend au passage de l’Excalibur blanche sur laquelle se déplacent les parrains. Liesse et applaudissements, calicots dégringolant des fenêtres, lâchés de ballons bleus et rouges. Nombreux sont ceux qui immortalisent le moment grâce aux Smartphones dernière génération. Les deux parrains descendent de l’auto et saluent les organisateurs des festivités qui appartiennent à la même famille. Une poignée de main, un baiser sur la bouche, l’aspect théâtral de la scène peut faire penser à un film hollywoodien, alors que c’est la réalité dans sa forme la plus crue.

Tout ceci a bien eu lieu le dimanche 18 septembre à Naples au cours de la cérémonie d’ouverture de l’une des fêtes les plus populaires et les plus anciennes : la fête des « Gigli » de Barra dans la zone orientale de la ville. L’Espresso, avait fait état il y a un an, du pacte passé, toujours au cour de cette fête de quartier, entre le clan de Rione et les sécessionnistes sanguinaires de Secondigliano, entre Angelo Cuccaro et Arcangelo Abete. La direction du District Antimafia de Naples a lancé une enquête, mais rien n’a vraiment changé. Bien au contraire. Le symbole est fort et marque la prédominance du « Capo » et de ses hommes sur le territoire (…)

A Barra, la fête a duré jusqu’au cœur de la nuit. Personne n’oublia cependant « la minute de silence pour l’honneur de nos morts ». Peu après retentirent les notes d’une chanson qui ratifia le pacte de sang scellé entre Angelo Cuccaro et Andrea Andolfi, autre boss de la zone. Le titre est éloquent « Tu es grand » et laisse peu de place aux doutes « Je fus grand et maintenant je suis encore plus grand… »

Ainsi, une fête destinée avant tout au divertissement devient un vecteur de communication mafieuse, un message lancé aux rivaux. Pas de pizzini ( NDLR : messages écrits ou dactylographiés sur papier et pliés de façon à attirer le moins d’attention possible.Il capo di tutti i Capi Bernardo Provenzano communiqua de cette façon avec son entourage au cours de ses décennies de cavale cf.L’arrestation du chef de la mafia : une victoire à point nommé), tout se déroule à la lumière du jour. Le Boss prétend à ce qu’il y a de mieux : les hommes les plus forts, les meilleurs musiciens, la fête doit être la manifestation esthétique de sa domination totale du territoire. Car c’est lui, et lui seulement, qui a la possibilité matérielle d’apporter travail et bien-être, mais aussi de semer la mort et la désolation. Il peut doser les joies et les douleurs, autoriser ou interdire la fête à la manière d’un empereur. Tout le monde sait cela, et tout le monde sait aussi qu’aucun des prêtres du quartier ne s’est soustrait à la bénédiction de l’obélisque du clan sur la place principale. Voilà ce qu’il est possible de voir en pleine journée à Naples sans que personne ne juge nécessaire de devoir intervenir.
La vidéo :

La mafia de A à Z
Recevez chez vous le livre dédicacé : "la mafia de A à Z" contre 18 euros en cliquant sur le lien suivant
PayPal Logo
Search
Mafia (en italien)
Observatoire Géopolitique Criminalités