Archive pour la catégorie ‘France’

Opération « Guéant rends l’appartement »

Samedi 9 décembre 2017, Crim’HALT, Anticor, Deputy Watch, Paradis Fiscaux & Judiciaires et Metamorphosis, menaient l’Opération « Guéant rends l’appartement » afin de demander la mise à disposition de l’appartement de l’ancien ministre de l’intérieur à une association d’aide aux migrants!

Lire le communiqué de presse.

Journée de lutte contre la corruption

Mort de Toto Riina : l’ancien parrain de la mafia était « totalement protégé » par la démocratie chrétienne

Invité de franceinfo, Fabrice Rizzoli, spécialiste du crime organisé, est revenu sur le parcours de l’ancien chef de la Cosa Nostra, mort vendredi, en prison. Il rappelle que « les mafieux italiens ne sont rien sans leurs complicités politiques ».

 

Salvatore Toto Riina est mort vendredi 17 novembre. L’ancien chef suprême de Cosa Nostra était emprisonné depuis son arrestation en janvier 1993. Invité de franceinfo vendredi 17 novembre, Fabrice Rizzoli, spécialiste de la mafia italienne et du crime organisé, revient sur le parcours de l’un des parrains les plus redoutés de l’histoire de la mafia sicilienne. Lire la suite de cette entrée »

Mafia, la France dans le déni ?

Dans l’imaginaire collectif, la mafia reste l’apanage des contrées reculées d’Italie du Sud : avec ses parrains, ses complots et ses intrigues, le monde mafieux fascine autant qu’il terrifie. Mais la mafia existe-t-elle sous d’autres formes ? Et surtout, est-elle seulement présente en Italie ? En Corse, dans le sud-est de la France, les règlements de comptes dans le «Milieu » sont monnaie courante. Mais s’agit-il vraiment d’une mafia et l’État français prend-il la mesure du phénomène ?

Lire la suite de cette entrée »

Mafias.fr sur BFMTV

BFM_PoliceL’ex-chef de l’OCTRIS est mis en examen pour complicité de trafic de stupéfiants!
Mais comment en est-on arrivé là?

Crim’HALT s’est déjà penché sur cette question :

Cliquez : Un collectif s’attaque aux excès de la politique antidrogue

Cliquez : Conférence – Trafic de drogues : quel bilan de la prohibition ?

3 secondes d’itv pour effleurer le sujet sur BFMTV avec Axel Ronde, Secrétaire général du syndicat VIGI Police IÎle-de-France, Fabrice Rizzoli, docteur en sciences politiques, spécialiste du crime organisé – président de l’association Crim’HALT et Claire Andrieux, journaliste police-justice de RMC.
Cliquez : BFM Story, du vendredi 25 août 2017, présenté par Thomas Misrachi.

Salon – Des livres et l’alerte 3

téléchargement (2)PROCHAINE ÉDITION : LES 2 ET 3 DÉCEMBRE 2017

La Maison des Métallos – 94 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris – Métro : Couronnes (ligne 2) ou Parmentier (ligne 3) / ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE / Réservation possible : reservation@maisondesmetallos.org

Cliquez : DELIVREZ l’ALERTE

Mafias.fr dans « Riviera Nostra, le livre

Riviera-nostraDeux mois après la sortie du film (cf. Mafias.fr dans « Riviera Nostra », le film, Jean Michel Verne, journaliste auteur de plusieurs ouvrages, propose le premier livre sur les mafias italiennes sur la côte d’azur.

Jean Michel Verne, connaisseur de l’Italie, avait accepté l’invitation à Ethicando en 2O13 pour présenter son très utile livre « main basse sur Marseille…« . qui décortique le système Guerini.

Dans ce livre il interroge le docteur en sciences politiques sur mafias italiennes et relations internationales et l’auteur du livre « La mafia de A à Z« 

Un livre à acheter et à lire : Riviera Nostra

Mafias.fr et Libera Marseille à Rome pour le 32ème congrès de Géographie

IMG_1385

Fabrice Rizzoli

A l’invitation de Giuseppe Muti, docteur en géographie, prix du Ministère de l’environnement italien pour sa thèse sur la criminalité environnementale et les mafias italiennes, Fabrice Rizzoli docteur en sciences politiques et Tommaso Giurati, doctorant en sociologie, étaient invités à faire une communication sur le crime organisé en France.

Cette communication avait lieu dans le cadre du 32ème congrès de Géographie italienne

IMG_1403

Tommaso Giurati

dans une session nommé – Culture, légalité, territoire : la contribution de la géographie des disciplines historico-social des études sur la criminalité organisée.

Fabrice Rizzoli président de Crim’HALT et Tommaso Giuriati de Libera Marseille intervenait en italien sur :  « Mafia e criminalità organizzata nelle ricerche scientifiche in Francia. I luoghi di socializzazione dei milieu francesi e l’esempio dei bar di Marsiglia » en mettant en avant l’importance de l’implication de la société civile pour comprendre ces phénomènes.

Mafias.fr dans : « Corse, l’étreinte mafieuse »

mafia en Corse?

mafia or not mafia….

Dans son troisième livre en 5 ans, Hélène Constanty, journaliste à Médiapart qui sera présente au « Des Livres et l’alerte » 3, traite de la grande criminalité en Corse et ouvre une discussion sur le concept de « mafia » (sans majuscule ; c’est un nom commun). A la différence de nombreux journalistes qui parlent de mafia en France ou réfute la mafia à la française, Hélène Constanty part du bon postulat : la situation italienne. En effet, comment évaluer le phénomène « proto-mafieux » en France sans partir du pays où la mafia est le phénomène le mieux étudié au monde? (cf. Pouvoirs et mafias italiennes. Contrôle du territoire contre état de droit).

Comme pour « Razzia sur la Riviera », Hélène Constanty livre ici un livre nouveau, sur la Corse, car elle s’appuie autant sur les confidences qu’aiment avoir, seuls, les journalistes mais aussi sur des décisions de justice et même sur des acteurs de la société civile!

C’est dans ce contexte qu’Hélène Constanty interroge Fabrice Rizzoli, auteur de « La mafia de A à Z » et animateur, depuis 2008, du site mafias.fr (auditionné par la Commission Violence en Corse)  mais aussi président de Crim’HALT ; initiative citoyenne contre la grande criminalité.

Bref un livre à acheter et à lire : Corse, l’étreinte mafieuse

Mafias.fr dans « Riviera Nostra », le film

Fabrice Rizzoli auteur de la "La mafia de A à Z"

Auteur de la « La mafia de A à Z »

France 3 propose un documentaire de Jean Michel Verne et Bernard Nicolas coproduit par Alkimia et France Télévisions, producteur exécutif : Pascal Richard, sur la présence mafieuse italienne sur la côté d’Azur (cf. Le reportage (France 2, le 13h15 de 2012).

Fabrice Rizzoli, auteur « La mafia de A à Z » répond aux questions des journalistes et insiste sur le concept de « Bourgeoisie mafieuse ».

Le pitch de France 3 : « La « mafia » sur la Côte d’Azur, c’est une histoire d’amour vieille de 35 ans, une histoire entre des italiens fuyant leur pays et la France, avec la Méditerranée pour décor mais sans le romantisme.

Qu’est-ce qu’imaginent les gens quand on parle d’infiltration de la mafia sur la Côte d’Azur ? Que des hommes vêtus de costumes rayés, borsalinos sur la tête et mitraillettes en bandoulière vont quadriller les rues et les quartiers à toute heure du jour ?

Ca, c’est du fantasme à l’état pur…

nous dit Luc Febbraro, avocat de Domenico Libri, l’un des barons de la mafia aujourd’hui disparu. Leur volonté c’est de se fondre dans le paysage. C’est en 1981 à Nice, emblème de la Riviera, que des représentants éminents des mafias italiennes se sont retrouvés

Une réunion secrète dans le plus bel hôtel de la ville, le Négresco, pour une scène que Francis Ford Coppola n’aurait certainement pas désavouée.

Les hommes qui pénètrent ce jour-là dans l’hôtel sont inconnus en France mais déjà célèbres en Italie. Leurs faits de gloire ? l’extorsion de fonds, le trafic de drogue ou d’armes, le blanchiment d’argent et la mort violente de leur prochain ».

 

Mafias.fr à Cabries

17634609_380978415635042_7466268677843150700_nLe 31 mars, Jean Sansone, président de l’association « Cabriès Défense Développement », avait invité Fabrice Rizzoli, docteur en sciences politiques, membre d’Anticor et spécialiste de la « grande criminalité » (crime organisé, délinquance économique et financière et corruption), à présenter ses travaux.
 L’association CDD organisait cette réunion publique afin d’annoncer son adhésion à Anticor. « Cabriès Défense Développement » est une association fondée en septembre 2016 et, comme Anticor, milite pour rétablir l’éthique en politique et le rapport de confiance entre citoyens et élus.

Jean Sansone a donc évoqué les sujets locaux auxquels son association est confrontée comme les décharges sauvages autorisées par le maire. Le préfet et d’autres personnalités politiques ont été alertés.

17759859_380981155634768_4739326820699705196_n

Fabrice Rizzoli a ensuite présenté la nouvelle charte d’Anticor en illustrant les différents points de cette dernière. « C’est aux citoyens de s’emparer de cette charte pour la faire appliquer » dit Fabrice Rizzoli afin de rappeler que les promesses des politiques, ayant signé les anciennes chartes, peuvent être oubliées…

Puis, l’importance de l’usage social des biens confisqués en Italie en prenant l’exemple des affaires Balkany et Cahuzac. Tout comme en Italie, les biens de ces personnalités politiques devraient être mis à disposition de coopératives bio ou devenir un lycée hôtelier ou agricole.

libera_CabriesA ce jour, seule deux associations demandent un tel dispositif : Anticor, article 19 du plaidoyer et Crim’HALT!

Jean Sansone s’est vu offrir deux produits Libera Terra fait par des coopératives sur des terres confisqués aux mafias. L’un des produits, le pesto d’olive calabrais est fait par la coopérative Valle Del Marro. Le président de cette coopérative et le président de Crim’HALT étaient en Suisse la semaine du 21 mars pour la journée des victimes de mafias.

Un énorme merci au Conseil Constitutionnel pour avoir retoqué l’amendement usage social des biens confisqués (cf. Communiqué de presse : les biens confisqués échappent à la société civile !)

La mafia de A à Z
Recevez chez vous le livre dédicacé : "la mafia de A à Z" contre 18 euros en cliquant sur le lien suivant
PayPal Logo
Search
Mafia (en italien)
Observatoire Géopolitique Criminalités