Archive pour la catégorie ‘Présences mafieuses en Italie du Nord’

Mazal Tov : Berlusconi condamné définitivement

Dans le Petit dictionnaire énervé de la mafia

 Berlusconi (Silvio)
« Il cavaliere » à cheval sur une organisation mafieuse

Voir "négociation" et "terrorisme" dans le Petit dictionnaire énervé de la mafiaLa rumeur veut que Silvio Berlusconi, l’un des hommes
les plus riches d’Italie et trois fois nommé président du
Conseil, soit un mafieux. Dans les faits, il est peu proba-
ble qu’il appartienne à une organisation mafieuse et qu’il
ait subi un rite d’affiliation. En revanche, Silvio Berlusconi
naît en Lombardie dans un milieu économico-mafieux et
semble ne s’en être jamais affranchi….  Après s’être inscrit à la
loge subversive P2 (cf. Massomafia), de 1978 à 1983, il fonde
37 sociétés holdings de Fininvest et des sociétés fiduciaires
suisses encore plus obscures qui reçoivent 500 milliards
de lires en valeur actuelle, dont 113 milliards en liquide
(300 millions d’euros)…

Sans appartenir à l’organisation,
Silvio Berlusconi est un allié objectif des mafieux et le fruit
d’un système plus complexe : la bourgeoisie mafieuse.

Mafias.fr dans la Croix

Ilda Boccassini : la juge qui a fait plier Berlusconi

Silvio Berlusconi vient d’être condamné à sept ans de prison, assortis d’une interdiction à vie d’exercer un mandat public. 

Voir antimafia sur le petit énervé de la mafiaElle est connue sous l’appellation d’« Ilda la rouge », soi-disant en raison de sa chevelure rouquine. Mais le surnom ne trompe personne. Il fait partie des insultes classiques de « communiste » ou « juge rouge » à l’encontre des magistrats italiens aussi jusqu’au-boutistes qu’incorruptibles, qui œuvrent au sein d’une justice réellement indépendante du pouvoir politique.

Ilda Boccassini, 63 ans dont 33 ans de carrière de procureur, est de cette veine-là. Ce qui lui vaut aussi d’être appelée « la dame de fer de la justice italienne ».

Silvio Berlusconi et la corruption

Depuis plus de deux ans, la magistrate près le tribunal de Milan poursuit Silvio Berlusconi pour abus de pouvoir et prostitution de mineure dans le cadre du procès Rubygate, du surnom de la mineure qui participait moyennant finances aux soirées « bunga-bunga » dans la villa du Cavaliere.

C’est elle qui a requis la peine de prison ferme (sept ans) assortie d’une interdiction à vie d’exercer toute fonction publique à l’encontre de Silvio Berlusconi – peine que la présidente du tribunal Giulia Turri a prononcée ce lundi 24 juin. Ces condamnations ne seront effectives qu’une fois toutes les voies de recours possibles auront été exercées, et à 76 ans, le Cavaliere pourrait échapper à la prison ferme du fait de son âge.

Mais Ilda Boccassini est surtout réputée pour sa lutte contre la corruption. Et à ce titre, depuis une vingtaine d’années, elle instruit les dossiers impliquant Silvio Berlusconi, ses proches collaborateurs et sa nébuleuse d’entreprises qui valurent nombre de condamnations au chef de la droite italienne – même si en raison des prescriptions et recours, aucune n’a été définitive. Pas étonnant donc que l’ancien président du conseil voie rouge quand on évoque le nom de la magistrate qui le traque depuis si longtemps.

En guerre contre les mafias

« Ilda Boccassini est l’ennemi juré de Silvio Berlusconi. Lorsqu’il était président du conseil en 2001, il s’était fait fort de lui supprimer l’escorte policière affectée aux magistrats exposés, pour faire des économies », rappelle Fabrice Rizzoli. Dans son Petit dictionnaire énervé de la mafia (1), ce politologue explique que si Silvio Berlusconi ne peut être qualifié de mafieux, il s’est bel et bien rendu complice d’organisations mafieuses. Son bras droit et créateur du parti Forza italia (devenu Peuple des libertés), Marcello Dell’Utri, fut d’ailleurs condamné pour « concours externe en association mafieuse ». la suite

France 24 : un petit sujet

Voir 'Ndrangheta dans le Petit dictionnaire énervé de la mafia... et de l'antimafiaFrance 24 fait un petit sujet. Mes remarques en rouge :
Ces dernières années, la ‘Ndrangheta est devenue la plus importante et la plus redoutée des quatre organisations du crime en Italie (là, il faut citer mafias.fr qui en parle gratuitement depuis 2008), devant la Camorra dans la région de Naples, la Cosa Nostra (« Cosa nostra » sans l’article défini) en Sicile et la Sacra corona unita dans les Pouilles. Spécialisée dans le trafic de drogue, l’organisation s’est mondialisée. Notre reporter a enquêté en Calabre au cœur de la région où la pieuvre est enracinée (mais c’est un reportage animalier? :-) ….  Et le Petit dictionnaire énervé de la mafia?

La vidéo est vraiment bien, cliquez France 24

 

Les narco-comptoirs des mafias italiennes en Amérique latine

Les narco-comptoirs des mafias italiennes en Amérique latine

Quelques éléments historiques de géopolitique

Par Fabrice Rizzoli

Les acteurs criminalisés qui  prospèrent  dans certains territoires précis dérogent totalement aux règles du système légal. Pour contrôler le secteur concerné, ils imposent mêmes leurs règles à la collectivité.

Cependant leurs réseaux et les flux de diverses natures qu’ils véhiculent s’articulent, et sont relayés, bien au-delà des frontières de ces espaces de non-droit, capables même de se projeter et d’opérer à l’échelle transnationale. C’est ce qu’illustre l’article de Fabrice Rizzoli sur les « narco- comptoirs » latino-américains des mafias italiennes.

La série de visuels de cette enquête principalement historique met en évidence la persistance dans le temps entre organisations mafieuses des deux côtés de l’Atlantique, et l’étendue des liens tissés depuis des dizaines d’années. Cliquez : Revue OGC

Arrestation du boss qui menace un journaliste

Une balle dans la bouche pour le journaliste curieux

Voir "journalisme et mafia" dans le Petit dictionnaire énervé de la mafia

Giovanni dédicace son livre

En janvier 2012 une alerte avait été lancée. Elle arrivait tout droit d’Italie, de l’Emilie Romagne. Un journaliste, Giovanni Tizian venait d’être mis sous escorte policière suite à une série d’articles qui révélait la présence de clans de la ‘ndrangheta (la mafia calabraise) dans le nord de l’Italie, notamment dans la région de Bologne. Cette information relayée en France par Reporters Sans Frontières, nous fut immédiatement confirmée par Libera Bologne. Nous avions réalisé une interview de Giovanni Tizian en juillet 2012 que Rue 89 avait diffusée et qui mettait en exergue l’implantation des clans mafieux dans le Sud de la France. Le journaliste Federico Lacche directeur éditorial de Libera Radio Bologne, nous a récemment informés de l’arrestation du Clan qui menaçait Giovanni Tizian. L’extrême prudence reste de rigueur en Italie, l’escorte est maintenue, mais c’est un pas important vers le retour à la normalité. Le chef de ce Clan, Rocco Femia, avait été mis sur écoute par la Brigade Financière italienne et suite à une conversation alarmante entre le boss mafieux et un entrepreneur qui était son obligé, décision fut prise d’une protection policière.  Le document que nous vous proposons est donc l’interception de cet échange téléphonique. Libera Bologne nous l’a faite parvenir afin que nous puissions comprendre la réalité qui est celle de l’Italie d’aujourd’hui et à laquelle nous ferions bien de prêter la plus grande attention.

Guillaume Origoni.

Du même auteur

Le renseignement contre les mafias

Naples : les boss de la Camorra acclamé

« La plage » : un film de Guillaume Origoni avec Antonino Agostino…

Soirée de la mafia calabraise dans les médias

De « la mafia de Calabraise » à la confiscation... puis la restitution
Mercredi 21 novembre à 20h
chez Ethicando
6, rue de la Grange aux Belles 75010 Paris
Métro : Jacques Bonsergent

Voir "antimafia" dans le Petit dictionnaire énervé de la mafiaEthicando et FLARE France vous invitent à découvrir le reportage « ‘Ndrangheta : la mafia de Calabraise » diffusé par France 2. Suivi d’un débat en présence de Lionel Feuerstein journaliste et auteur du reportage, modéré par Fabrice Rizzoli auteur du « Petit dictionnaire énervé de la mafia ».

Ne ratez pas l’occasion de découvrir les coulisses d’une enquête sur la mafia et l’Antimafia en Calabre, à San Remo et en France.

En dégustant des produits confisqués aux mafieux que vous découvrirez dans le reportage!

Entrée gratuite
Consommations à partir de 4 euros.
Le restaurant sera ouvert jusqu’à 23h

Arrestation à l’aéroport de Rome

La police italienVoir "'Ndrangheta" dans le Petit dictionnaire énervé de la mafiane a interpellé Leone Pezzimenti à son arrivée à l’aéroport de Rome-Fiumicino en provenance de Bruxelles (cf. Lobbying antimafia). Recherché depuis 2010 pour trafic de stupéfiants (cf. ‘Ndrangheta export), il avait été condamné par défaut en mai dernier à 8 ans de prison. Les enquêteurs pensent qu’il était en fuite en Amérique Latine.
Originaire de Melito di Porto Salvo (près de Reggio de Calabre), Pezzimenti est un membre important de la ‘Ndrangheta « mafia number one » . En 2000, il avait été arrêté pour le meurtre de Massimiliano Callea et condamné à 24 ans de prison, avant d’être acquitté en appel. Il est ensuite accusé de s’être implanté sur le marché de la cocaïne à Milan (cf. Milan submergée par la drogue de la ‘Ndrangheta : près de 800 kg de drogue achetés à des trafiquants serbo-monténégrins (cf. United of colors of dealers).

E pericoloso bagnarsi :)

è pericoloso sporgersi mafia

Il est dangereux de se pencher

A tout ceux qui ont fait l’Italie en train : é pericoloso sporgersi :)

Il est 16h30 sur le littoral romain. Gaetano Marino, 48 ans dit Moncherino, (« le mancho » car infirme des deux mains après avoir posé une bombe dans la villa d’un clan adverse)) se baigne dans la mer sur le littoral romain… On  l’appelle au téléphone… Il sort de l’eau et se dirige vers la sortie de la plage quand deux sicaires tirent 15 projectiles à bout touchant.

marino mafia

Violence programmée à la plage

Gaetano Marino est un boss des « sécessionnistes » (ou les Espagnoles qu’on voit dans le reportage Brigade des stups de Naples). Les sécessionnistes ont gagné une guerre interne au cartel de Scampia - Secondigliano (cf.Leçon de légalité par un collégien et un handicapé mental) contre les Di Lauro.ant. Puis ils se s’enfuient. La vicitime avait fait parlé d’elle quand sa fille avait chanté une chanson en son honneur sur un plateau télévisé (photo en bas). L’opération de consensus social via la télé serait passée inaperçu sans la dénonciation de Roberto Saviano sur Facebook.

boss mafia plage

Gaetano Marino

C’est le deuxième acte de violence programmée à la plage cette année (cf. Violence programmée sur la plage… devant ses enfants et sa femme…)





 

ITV de Giovanni Tizian par Guillaume Origoni

mafia exportMafias.fr avait alerté des menaces qui pesaient sur un jeune journaliste Italien (cf. Alerte : un journaliste menacé par la mafia ). Guillaume Origoni (son site), doctorant en histoire contemporaine (cf. « La plage » : un film de … ) l’a interviewé pour Rue 89 :

« Giovanni Tizian est un journaliste italien qui enquête depuis plus de cinq ans sur l’extension territoriale des réseaux mafieux. Sa vie est une histoire qui commence mal. La suite n’est guère plus réjouissante.

En 1994, alors qu’il devait avoir approximativement 9 ans, son père est assassiné par la ’Ndrangheta. La famille quitte alors la Locride en Calabre pour Modena, en Emilie-Romagne.

En 2006, Giovanni devient journaliste et enquête sur les ramifications de la criminalité organisée dans le nord de l’Italie. Son travail contribuera à l’établissement d’une cartographie précise des clans, notamment en Emilie.

Il est déterminé, rigoureux, précis et fait face à un ennemi tout aussi déterminé, rigoureux et précis. Après la publication de son livre : « Gotica Ndrangheta, mafia e camorra oltrepassano la linea », très renseigné, l’Etat italien décide de le protéger 24h heures sur 24 et 7 jours sur 7. »

… la suite RUE 89

Un laboratoire de coca à Milan : 4 ans d’enquête

Settimo se situe dans l’hinterland d’une des villes les plus riches d’Europe, Milan. Et dans les villes riches, on consomme de la came.

Depuis 4 ans, les carabiniers de Settimo étaient sur la trace Cosimo Andrea Scarano, « U baruni », 38 ans, un boss de la ‘Ndrangheta. Originaire de Monasterace en Calabre, il appartient à la ‘ndrine Ruga-Metastasio  (cf. La chapelle… et En avril ne te découvre…).

En quand la police italienne est sur la trace d’un mafieux, elle ne le met pas en détention préventive pour qu’il parle comme on le fait en France… Non, on lui met des micros dans sa voiture. On met son téléphone sur écoute…

Et du coup, la perquisition du 8 juin 2012 de son domicile a permis de remonter jusqu’à un autre immeuble de la région milanaise où les forces de l’ordre ont découvert un laboratoire de coupage. Ils ont aussi saisi 270 kg de cocaïne et 100 kg de produits de coupage. Et maintenant, la police scientifique relève toutes les empreintes adn pour impliquer tous le soldats de la « famille »

A noter, qu’avant de rentrer en prison, le boss a livré un des micros espions qu’il avait retiré de sa voiture :-)

Tous les mots en gras sont dans le Petit dictionnaire énervé de la mafia en vente chez Ethicando (6 rue de la Grange aux Belles 75010 Paris Métro Bonsergent/Gare de l’Est/République/Colonel Fabien) ou sur Amazon.

Faire un don
Search
OGC
Petit dico énervé de la mafia
Mafia (en italien)
Observatoire Géopolitique Criminalités
Site sur la criminalité
Petit dictionnaire énervé de la mafia
Petit dico énervé de la mafia