Articles avec le tag ‘mafias’

Mafias.fr invité du festival du livre sur les mafias

Voir Antimafia dans le Petit dictionnaire énervé de la mafia... et de l'antimafia

Contre les mafias : le livre

Depuis 2011 et chaque année, c’est la fête du livre sur les mafias. A Lamezia Terme en Calabre, le festival TRAME est le premier évènement culturel en Italie dédié aux livres sur les mafias. Du coeur de la Calabre arrive l’envie de dénonciation et de réveil des conscience à l’aide d’Atelier de travail et rencontre avec les auteurs engagés dans la lutte contre les orgnisations criminelles. TRAM Festival est la voix d’une Italie qui ne veut pas rester dans le silence.

Mafias.fr (aprés « Il Fatto » et il projet PON), il TRAME :)

us pouvez retrouver toutes les infos en cliquant sur ce lien TRAME Festival

Voici le programme :

Sabato 22 giugno

ore 11.00 – Palazzo Nicotera
Rassegna stampa
col giornalista Francesco Vitale

ore 17.00 – Palazzo Nicotera
Voir Antimafia dans le Petit dictionnaire énervé de la mafia... et de l'antimafiaDa Genova a Marsiglia: la mafia preferisce il mare
Marco Grasso, Matteo Indice, Fabrice Rizzoli,
coordina Francesco D’Ayala (giornalista)
(Marco Grasso, Matteo Indice, A meglia parola – Liguria Terra di ‘ndrangheta,
Ed. De Ferrari
Fabrice Rizzoli, Petit dictionnaire énervé de la mafia, L’opportun Eds De)

ore 17.30 – Chiostro San Domenico
Indagine su mia madre
Salvo Palazzolo, Alessio Cordaro, coordina Francesco Vitale (giornalista)
(Salvo Palazzolo, Alessio Cordaro, Se muoio sopravvivimi, Melampo)

ore 18.30 – Palazzo Nicotera
Spazio ossigeno – L’informazione che sfida le minacce
Franco Oddo, Giovanni Taranto, Michele Inserra, coordina Alberto Spampinato

ore 19.00 – Chiostro San Domenico
Un uomo molto cattivo
Lo scrittore Giuseppe Di Piazza ne parla con Giulia Innocenzi (giornalista)
(Giuseppe Di Piazza, Un uomo molto cattivo, Bompiani)

ore 20.00 – Piazzetta San Domenico
La nostra guerra non è mai finita
Il giornalista Giovanni Tizian ne parla con PIF (regista)
(Giovanni Tizian, La nostra guerra non è mai finita, Mondadori)

ore 21.00 – Chiostro San Domenico
Calabria, buco nero della notizia
Fabio Tamburini (Direttore Radio 24), Marino Sinibaldi (Radio 3)
e Goffredo Buccini (giornalista) ne parlano con Aldo Varàno (giornalista)

ore 21.30 – Palazzo Nicotera
Autobiografia di un figlio del Bronx
Il produttore Gaetano Di Vaio ne parla con Gabriella Gallozzi (giornalista)
(Gaetano Di Vaio, Guido Lombardi, Non mi avrete mai, Einaudi)

ore 22.00 – Piazzetta San Domenico
Quelle in prima linea: le sindache antimafia
Goffredo Buccini, Elisabetta Tripodi (sindaco di Rosarno),
Maria Carmela Lanzetta(sindaco di Monasterace), coordina Gaetano Savatteri
(Goffredo Buccini, L’Italia quaggiù. Maria Carmela Lanzetta e le donne contro
la ‘ndrangheta, Laterza)

ore 23.00 – Palazzo Nicotera
PIF con i suoi testimoni
Pico Di Trapani, Giorgio Scimeca (imprenditore), coordina PIF (regista)
(Pico Di Trapani, Viaggio in Sicilia, Navarra)

ore 24.00 – Piazza Sacchi
Musica contro le mafie
Federico Cimini

ore 24.00 – Palazzo Nicotera
Cinema di mezzanotte: Placido Rizzotto
un film di Pasquale Scimeca

« Babbo natale » était un carabinier

Voir le Petit dictionnaire énervé de la mafia et de l'AntimafiaLe commerçant de l’arrière pays de Catane en avait assez de se faire racketter depuis 10 ans. En décembre 2010, il a fait appel aux carabiniers qui ont disposé dans le magasin des  caméras vidéos haute gamme afin de filmer les scènes d’extorsion. Mais les gendarmes italiens voulaient prendre le racketteur en flagrant délit.

Pour ne pas se faire remarquer sur le parking du centre commercial,  les gendarmes se sont déguisés en père Noël. Aprés 3 jours d’attente, le soldat du clan Santapaola (et non pas Santa Clause :) ) regagne sa voiture, le père Noël lui offre un bonbon avant de lui passer les menottes.

Comme on peut le voir sur la vidéo, la tactique du racketteur état de passer devant les bureaux de l’entreprise, ce qui donnait un signal à un employé de préparer la somme et de la lui donner dans les rayons au milieu des clients.

La somme du pizzo était de 260 euros par mois seulement, ce qui démontre que le racket est avant tout utilisé à des fins de contrôle du territoire (soumission au clan) cf. Site fermé pour cause de mafia… ou La chance sourit aux escrocs.

Mafias.fr à la journée d’étude de l’INHESJ

mafia

INHESJ

Mardi 16 octobre 2012 de 9h30 à 17h00 

Amphithéâtre des Vallières École militaire

Dans le cadre du partenariat de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (cliquez pour s’inscrire) avec le Comité d’Enquête de la Fédération de Russie (cf. Мафии Италии и международные отношения), le directeur de l’INHESJ a le plaisir de vous inviter au colloque franco-russe :

« LA CRIMINALITÉ ORGANISÉE DANS LA GRANDE EUROPE » 

Allocutions de M. André-Michel VENTRE, directeur de l’INHESJ et de M. Alexandre I. BASTRYKINE, président du Comité d’enquête de la Fédération de Russie

9h30 – 12h30 ÉTAT DES LIEUX…
Le crime organisé : définition et enjeux
M. Christophe SOULLEZ, responsable de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

Réalités de la criminalité organisée en France
M. Bernard PETIT, sous-directeur de la Lutte contre la criminalité organisée et la délinquance financière, Direction centrale de la Police judiciaire

Présences mafieuses en France : quelle réalité ?
M. Fabrice RIZZOLI, docteur en science politique et enseignant

L’impact de la criminalité organisée sur le citoyen
M. Jérôme PIERRAT, journaliste

La Russie et la criminalité transnationale
Intervenants russes

14h00 – 17H00 …RIPOSTES

Argent sale et économies légales
M. Jean-Baptiste CARPENTIER , directeur de la cellule Tracfin, ministère de l’économie et des finances

Crime organisé et Justice. Un chaînon méditerranéen
M. Christophe BARRET , procureur de la République adjoint près le TGI de Marseille

L’Europe judiciaire face aux criminalités organisées
Mme Sylvie PETIT LECLAIR, représentante de la France à Eurojust

Le combat de l’Union européenne contre les activités criminelles
Mme Nathalie PENSAERT , chef de la coopération policière et douanière au Secrétariat général du Conseil de l’Union européenne

L’action du Comité d’enquête de la Fédération de Russie
face à la criminalité organisée : un point de vue russe

Intervenants russes

Modérateur : M. Eric PELLETIER, journaliste à L’Express

3 septembre : Carlo Alberto Dalla Chiesa

Général Dalla ChiesaLe 3 septembre 1982, des sicaires envoyés par la « commission » de Palerme  (cf. Opération Persée, le dieu qui décapita la méduse… ) ont assassiné le préfet Carlo Alberto Dalla Chiesa  (en  photo + Wiki biographie). Les auteurs et le scommanditaires mafieux ont été condamnés par la justice ilalienne. Mais comme dans le cas l’assassinat du juge Falcone en 1992 (cf. Bon anniversaire Giovanni), il est fort probable que des personnes extérieures à la mafia aient commandité ce meurtre.
En effet, pourquoi Salvatore Riina, le nouveau chef de Cosa nostra aurait-il fait tuer un préfet débarqué à Palerme depuis trois mois? Les thèses s’affrontent. Riina (cf. Leçon de communication mafieuse par Toto Riina), en guerre contre d’autres familles mafieuses aurait agi pour montrer sa puissance à ses rivaux. Ou alors, les enquêtes et le travail auprès de la population de la part du préfet mettaient en danger l’organisation mafieuse. Ces mobiles sont importants mais ils ne suffisent pas à expliquer la prise d’une telle décision. En réalité, Riina avait déjà presque terminé « l’extermination » des familles mafieuses rivales et n’avaient donc pas besoin d’assoir son autorité avec un tel geste.
Certes, les actions du préfet était efficaces (arrestation au sein de la bourgeoisie mafieuse et sensibillisation envers les jeunes afin de diminuer le consensus social mafieux cf. Arrestation du « boss » Tegano et du consensus social ). Dans la vidéo ci-dessous, on peut voit une scène du Général qui illustre ce travail dans un cniéma puis au milieux des ouvriers dans un chantier naval.
Corleone capital de l'Antimafia

Corleone


Pour autant, la mafia sicilienne, riche et puissante ne semblait pas destabilisée au point de commettre un geste de cette gravité qui ne manquerai d’avoir des conséquences nefastes pour l’organisaiton mafieuse. A l’issu de cet assassinat, le Parlement vota la loi instituant le délit d’association mafieuse et celle mettant en place la confiscation administrative des biens saisis à la mafia (cf. La confiscation : enjeu politique majeur).
Les motivations sont éminament politiques. Le Général Dalla Chiesa, combattant de la seconde guerre mondiale, avait vaincu le banditisme en 1950. Il connaissait bien la mafia. Il opérait déjà dans les années cinquante à Corleone (cf. Antimafia à Paris : le 22 mai hommage à Giovanni Falcone). Il avait aussi gagné la guerre contre les brigades rouges. Dans le cadre de ses activités, il avait travaillé sur les dossiers les plus sensibles de l’histoire de la première République (1948-1992) :
Affiche Cent jours à Palerme

Cent jours à Palerme

- Le crash suspect, en 1962, de l’avion d’Enrico Mattei (Président de la compagnie des hydrocarbures),

- Le meurtre du journaliste Mauro de Mauro en 1970 et celui de Mimo Pecorelli en 1979,

- L’enlèvement et le meurtre du Président de la Démocratie Chrétienne Aldo Moro en 1978,

- L’implication de la loge clandestine P2 dans la vie politique

De là à penser que le chef de la mafia sicilienne a rendu un service aux politiciens corrompus  (cf. Il Divo) en échange de l’impunité, il n’y a qu’un pas.

Inchiesta Corse : la vidéo

Le Petit dictionnaire énervé de la mafia dans Le Monde

Invité de l’émission Inchiesta de France 3 Corse (cf. Corse : mafia ou pas mafia? That is the question!, mafias.fr a tenté, autant que faire se peut, de ne pas faire l’amalgame avec ce qui se passe en Corse (« une dérive mafieuse ») et la situation italienne. Mafias.fr s’intéresse à la Corse (cf. Un deuxième élu assassiné en Corse ) et Violence programmée en Corse et il semble que les Corses s’intéressent à mafias.fr :-) comme au Petit dictionnaire énervé de la mafia (en vente chez Ethicando 6 rue de la Grange aux Belles 75010 Paris ou Amazon)
Voici la vidéo avec les seuls propos de mafias.fr afin de respecter le droit à l’image de chacun… cela fait un peu mégalo. Dsl :) Pour la totalité de l’émission : cliquez 

Voilà la raison :-)

petit dictionnaire énervé mafia rizzoliCes derniers temps, je n’arrive plus à publier sur mafias.fr.  J’en suis désolé mais il y a une raison à cette démisison que j’espère provisoire : le temps consacré à lancer un site qui sensibilie le public français au phénomène du crime organisé et au rôle de la société civile face à ce défi majeur.

Le site : http://flarenetworkfrance.blogspot.com/

Mais l’autre raison la plus prenante est la rédaction du petit dictionnaire énervé de la mafia :-)

Sortie en janvier ou mars…

Planète mafia

Par l’auteur du premier livre sur la mafia calabraise en langue française et animateur du site crimorg.com

couverture livre planete mafia

Ps : Stéphane, tu arrêtes un peu de publier stp que je puisse m’y mettre :)

 

Un livre sur la mafia calabraise

Le triomphe de l’omertà?

tracteurDans la campagne de Varapodio (près de Reggio  Calabre), iI est encore tot ce matin du 28 septembre quand deux jeunes frères se rendent au champ. Encore sur leur tracteur, iFrancesco et Carmelo Donato âgés de 18 et 26 ans essuient des tirs de fusil calibre 12 et sont abattus. En 2000, leur père, Saverio (proche du clan Barca de Varapodio), avait déjà été abattu pour avoir commis un affront envers le clan Mammoliti (cf. Hypothèses du policier antimafia. carmelo donatoL’auteur du meurtre avait alors été arrêté  grâce au témoignage de Carmelo. Agé à l’époque de 15 ans, il avait assisté au meurtre de son père et avait témoigné avec courage. Le meurtrier, Antonio Mammoliti, était le neveu de Saverio Mammoliti, boss de la ‘ndrine du même nom. Nul doute que le clanfrancesco donato vient de se payer une double violence programmée afin de faire triompher la loi du silence. En assassinant 11 aprés le témoignage, le clan applique sa justice intemporelle qui le rend supérieur à celle de l’état de droit, faisant de l’omertà, une loi « cosmogonique » supérieur à celle des hommes.

Ps : la vision des photos des deux jeunes vicitmes me font venir les larmes yeux

Le renseignement contre les mafias

Il y a peu de temps Fabrice Rizzoli (italiano) et moi-même, fûmes interviewés par Federico Lacche de Libera Radio. La radio antimafia de Bologne voulait connaitre notre point de vue sur le traitement de la question mafieuse par les institutions françaises. M. Rizzoli profitant de l’occasion qui lui était donnée, exprima son amertume quant à la difficulté de faire de la mafia un sujet de recherche et d’étude universitaire dans l’hexagone. Nous appelâmes lors de cette émission les pouvoirs publics nationaux et supra nationaux à considérer le danger que représente pour la démocratie les infiltrations mafieuses sur notre territoire et sur tous les territoires de l’Union (Fichier Mp3).
Pour ma part, je fis référence au livre blanc de la défense nationale en tentant de mettre en exergue dans son chapitre sur le renseignement le peu de place accordée à la lutte contre ce phénomène.
La criminalité organisée est le pré-requis à l’installation d’un système mafieux et doit donc être combattue comme une menace globale et non comme un danger sporadique. C’est pour répondre à cette menace, que le renseignement doit être intégré à l’arsenal permettant de lutter efficacement contre la criminalité organisée. Sans ce travail d’« intelligence », le risque que pourait connaitre nos sociétés est un saut qualitatif traversant les trois phases d’évolution des criminalités. La première peut être qualifiée de « dissociée », c’est-à-dire que le milieu criminel génère ses propres revenus qu’il tire d’activités illicites, le plus souvent : drogues, jeux, prostitution. La deuxième évolution d’un groupe  criminel est une conséquence directe de la première, il s’agit de la phase« parasitaire ». Les richesses ne sont plus acquises uniquement en autarcie, le crime s’organise et s’alimente également du détournement de l’argent public. Le stade le plus aboutit de cette hiérarchie est la phase « osmotique ». Cette situation voit les frontières entre criminalité organisée et pouvoir public se confondre : c’est le système mafieux.
C’est pourquoi la récente création du Service d’Information et d’Analyse Stratégique sur la Criminalité Organisée (SIRASCO) peut être saluée (cf. Figaro). En moins de deux ans, le service auto-qualifié « d’intelligence anti-criminelle », a non seulement remporté de nombreux succès, mais prend compte la diversité des renseignements nécessaires pour lutter efficacement contre l’enracinement des « cosche » «’ndrine » ou autres « triades ». (cf. Cr du colloque ANAJ-IHEDN)

Guillaume Origoni

Violence programmée à Palerme et à Veracruz

En ce 19 septembre, Giuseppe Calascibetta, 60 ans sort de chez lui dans le quartier Oreto à Palerme. Il s’agit  du boss régent du mandamento de Santa Maria di Gesu (cf.Un nouveau collaborateur de justice pour l’Etat italien). Condamné à une peine de 10 ans d’emprisonnement pour association mafieuse. et libéré, il fut impliqué dans le procès concernant le massacre de la via d’Amelio où a été assassiné le magistrat Paolo Borsellino (cf. Sicile 1 : Spatuzza est un collaborateur de justice fiable). Le magistrat connut un attentat à la bombe tant en raison de son imposante escorte  qui le protégeait qu’en raison d’un message envoyé par la mafia à l’Etat : le terrorisme étant le stade ultime de la violence politique. Avec les bombes la mafia parle à l’Etat.

Giuseppe Calascibetta a pour sa part reçu 4 ou 5 balles dans la tête avec semble-t-il un coup de grâce,. Du travail propre sauf que son assassinat intervient trois jours après la réouverture d’un procès pour les faits de la via d’Amelio….

La violence programmée sicilienne reste cependant mesurée comparée à celle des cartels mexicains. La police a retrouvé 35 corps sous un pont de Boca del Rio, banlieue de Veracruz (photo à droite). Les victimes 23 hommes et 12 femmes sont liés au cartel des Zetas. Le cartel du Golf a semble-t-il laissé un  message explicite. Comme si la violence utilisée comme un langage ne suffisait pas (cf. Leçon de communication mafieuse par Toto Riina). Les cartels manqueraient-ils de confiance en eux comparés aux mafias italiennes?

Faire un don
Search
OGC
Petit dico énervé de la mafia
Mafia (en italien)
Observatoire Géopolitique Criminalités
Site sur la criminalité
Petit dictionnaire énervé de la mafia
Petit dico énervé de la mafia